Direction de la communication et des relations publiques Tél. 04 90 49 37 92

Arles agenda

Eau, espace et société dans le Sahara algérien

Conférence / Débat / Colloque - Le 12 octobre 2018

Eau, espace et société dans le Sahara algérien

L'université populaire du pays d'Arles -l'UPOP'Arles- propose une conférence-débat par l'anthropologue Abderamne Moussaoui sur La civilisation de la foggara et l'usage de l'eau au sahara algérien. La conférence sera suivie d'un apéritif de rentrée. 

L’Algérie est un pays dont la majeure partie de sa superficie est occupée par le sahara, une région . caractérisée par un climat de type aride où il ne pleut presque jamais. Pour y vivre, l’homme est allé chercher l’eau dans les entrailles du sous-sol, grâce à un ingénieux système d’irrigation appelé foggara . Il s’agit d’un « appareil hydraulique » ancestral, encore en usage dans le Sahara algérien.

La conférence tentera d’éclairer les origines historiques et les caractéristiques locales de cet ingénieux système ; tout en rappelant les conditions et les procédés de construction et de maintenance d’un tel ouvrage. La seconde partie essaiera de montrer comment la foggara, a façonné l’espace physique et l’espace social des oasis de la région saharienne du Touat Gourara Tidikelt.

Après avoir été mise en valeur et acheminée par la foggara, l’eau est mesurée, calculée et ses transactions consignées dans un registre des eaux ( le zmâm) unregistre . Tout un savoir associé à la foggara, avec un lexique technique précis et des instruments locaux originaux, est transmis de génération en génération, faisant de la foggara le centre de tout l’édifice social .

Abderrahmane Moussaoui a enseigné à l’Université d’Oran avant de rejoindre, en 2000, le département d’anthropologie de l’Université de Provence qu’il a dirigé de 2005 à 2007. Depuis 2012, il est Professeur en anthropologie à l’UFR d’Anthropologie de Sociologie et de Science Politique à Lyon 2 Lumière.

Après avoir longtemps travaillé sur les questions liées à l’espace ; il s’est intéressé au sacré et aux recompositions du religieux. Il a également mené des recherches sur le phénomène de la violence et ses modes de régulation. Il est notamment l’auteur de Espace et sacré au Sahara algérien (CNRS, Paris, 2002) et De la violence en Algérie. Les lois du chaos, Arles, Actes Sud/MMSH, 2006, 447 p. Il a aussi dirigé, avec F. Adelkhah, le numéro spécial de la Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée Les mosquées, espaces, institutions, pratiques, n° 125, 2009.

Il finit aujourd’hui un ouvrage consacré à la civilisation des oasis sahariennes.


 

Lieu : Maison de la Vie Associative, 3 Bd des lices

Date : vendredi 12 octobre 2018

Heure : 18h30

Site internet : www.upoparles.org

Tarif : Gratuit