Direction de la communication et des relations publiques Tél. 04 90 49 37 92

Arles agenda

L'histoire n'est pas un roman national.

Conférence / Débat / Colloque - Le 25 janvier 2019

L'histoire n'est pas un roman national.

L'Université populaire du pays d'Arles (l'UpopArles) propose une conférence-débat sur le thème de l'histoire et du roman national. Le « roman national » est une conception mise en circulation vers 1992 par Pierre Nora et Paul Yonnet, et il ne cesse depuis d’inspirer hommes politiques et intellectuels conservateurs. Les défenseurs du « roman national » sont convaincus que. l’enseignement de l’histoire doit faire aimer la France, sur le modèle de ce que pratiquait la IIIe République, et que ce catéchisme est d’autant plus indispensable aujourd’hui que, selon certains, les immigrés récents feraient sécession. Face à eux, la plupart des historiens, dont font partie Laurence De Cock et Mathilde Larrere, rappellent que l’histoire n’est ni un roman ni un ciment, mais une discipline rationnelle qui valorise la démonstration et la preuve. Le repli sur la nation ne serait donc pas la meilleure façon de comprendre le vaste monde et l'enseignement de l'histoire devrait d'abord accompagner l'apprentissage d'un esprit critique plus que ne servir qu'à forger un sentiment d'appartenance nationale. 

Laurence De Cock est une essayiste et historienne française. Impliquée depuis le milieu des années 2000 dans les débats publics concernant les utilisations médiatiques et politiques de l'histoire, elle développe depuis le début des années 2010 une recherche portant sur l'enseignement de l'histoire (et en particulier du fait colonial) en France depuis le XIXe siècle. Elle est agrégée d'histoire et de géographie et docteure en sciences de l'éducation. Elle est également chargée d'enseignement à l'université Paris-Diderot, a été présidente du Comité de vigilance face aux usages publics de l'histoire et cofondatrice du collectif Aggiornamento.

Mathilde Larrère est une historienne française.Elle est spécialiste des mouvements révolutionnaires et du maintien de l’ordre en France au XIXe siècle.De 2002 à 2007, elle est maître de conférences à l'université Paris-XIII et depuis 2007 à l’université Paris-Est Marne-la-Vallée. Elle donne des cours à l'Institut d'études politiques de Paris. Ses recherches portent sur l’histoire de la citoyenneté, l’histoire des rapports des citoyens à l’État, l’histoire du maintien de l’ordre, et plus particulièrement sur l’histoire de la révolution de 1830.

Depuis le début de l'année 2017, elle est chroniqueuse sur les sites d'Arrêt sur images et Mediapart avec Laurence De Cock pour une chronique intitulée « Les détricoteuses ».

 

 

Lieu : Maison de la vie associative - 2 bd des Lices

Date : vendredi 25 janvier 2019

Heure : à 18h30

Site internet : www.upoparles.org

Tarif : entrée libre