Direction de la communication et des relations publiques Tél. 04 90 49 37 92

Arles agenda

Arles se livre - Fictions à écouter

Spectacle / Concert - Du 27 février au 3 mars 2019

Arles se livre - Fictions à écouter

Le festival Phonurgia Nova célèbre la création radiophonique. La 23ème édition qui s’est tenue à la BnF a rassemblé 252 œuvres (documentaires, fictions, art sonore) en provenance de 29 pays. Un marathon sonore exaltant dont Télérama, partie prenante, a rendu compte (1). Et dont la présente sélection conçue pour « Arles se livre », se fait l’écho, à l’occasion de la ré-ouverture du Département d’art sonore du Musée Réattu.

Mercredi 27/02
Alessandro De Cecco, L’homme du livre (10’)
Dorota Blaszczak, Augmented Radio Listening (8’)
Cristian et Gabriele Fierbinteanu, Next Revolution Please (6’) et Adore (3’)

Jeudi 28/02
Anna Raimondo, Mediterraneo, (22’)
Rosalba Rizzo, Naufrage fantôme, (4’)

Vendredi 01/03
Julien Sarti, Sommeil Paradoxal (66’) - extrait - Prix Arts sonore / Sacem 2018

Samedi 02/03
Alice Kudlak, Forêt/Cache/Arbre (111’) - extrait
Alexandre Plank, Demain s’ouvre au pied de biche (43’) - Prix nouvelle fiction francophone / Sacd 2018

Dimanche 03/03
« Petites histoires arlésiennes » par Antoine Richard
Arles ici est un prétexte, un décor sonore ou un personnage. Sans le savoir, les auteurs de ces fictions nées à Arles en août 2017 et 2018 s’inscrivent dans une double filiation : celles des contes provençaux et celle de la fiction radiophonique. Une même recette (un micro, une voix, des mots, des sons, beaucoup d’imagination….), une même contrainte (produire une fiction de A à Z en 10 jours) et des résultats surprenants de fraicheur, d’invention et de saveur.
Animateur (avec Alexandre Plank) de ces Workshops uniques en France, (où se pressent chaque été comédiens, écrivains et passionnés de fiction radio venant de toute la France),  Antoine Richard revisite ces tournages, où les auteurs apprennent à opérer comme au cinéma, à manier le micro à la manière d’une caméra subjective, pour donner corps à des histoires qui se déploient dans l’intervalle élastique et impalpable qui va du son à vos oreilles.

Un choix subjectif parmi 16 productions en écoute à la demande pendant tout le Festival :

Fabien Arca, Le Passeur d’eau (20’)
Daniel Martin-Borret, Ariane (3’)
Eve-Marie Bouchet, Le Cri du cafard (6’)
Corinne Méric, Je creuse (5’)
Cléo Sénia et Léo Reynaud, Louison et Firmin (9’)
Jehanne Carillon, L’amour au travail (10’)
Pauline Tanon, Les Maisons molles (6’)
Sébastien Anadon, Tu aimais (22’)
Karima El Kharraze, Enta Fein (6’)
Alexandra Jussiau, Lettre à mon enfant joli (4’)
Lile Cargueray, Caprice des dieux (6’)
Delphine Brétésché, Crucifiement (9’)
Sarah Maquet, Hongaba (9’)
Mathilde Montjanel, Tenir debout (5’)
Maud Peyrache, Le son du début (6’)
Claire Richard, Les hurleurs (4’)

(1) https://www.telerama.fr/radio/prix-phonurgia-nova-2018-le-meilleur-de-la-creation-radiophonique-dans-un-cru-effervescent,n5831038.php

Evénements organisés dans le cadre du festival Arles se livre.

Lieu : musée Réattu (librairie), 10/8 rue du Grand Prieuré

Dates : Du mercredi 27 février au dimanche 3 mars 2019

Heure : 12h30 (durée : 30 minutes)

Courriel : phonurgia@wanadoo.fr

Site internet : phonurgia.fr/

Tarif : Gratuit