Direction de la communication et des relations publiques Tél. 04 90 49 37 92

Les institutions culturelles et les associations adaptent leur programmation pour vous accueillir en respectant les mesures de protection face au coronavirus.

6 août - 27 septembre

« Âmes arboricoles »

Dans le cadre de l'exposition collective "Vibrations", l'artiste Régine Chiffe immortalise la nature pour réaliser des oeuvres colorées et fascinantes.

Dans le cadre de l'exposition collective "Vibrations", l'artiste Régine Chiffe immortalise la nature pour réaliser des oeuvres colorées et fascinantes.

Venue tard à la photo et à l’informatique, Régine Chiffe réside au cœur du delta de la Camargue où elle est née en 1961. Depuis toujours en communion avec la nature et les énergies du vivant elle cherche la lumière furtive qui sublime les couleurs et les contours. Son regard est tout autant celui du photographe que celui du peintre ou du sculpteur. Après la prise de vue, elle laisse les images cheminer vers les confins de l’imaginaire, puis s’imbriquer jusqu’à se fondre, calque après calque, dans un tableau pictural sans jamais s’offrir à la palette du peintre. Elle aime communiquer d’âme à âme et réveiller ou éveiller cette essence lumineuse trop souvent tapie dans nos tréfonds, car c’est elle qui colore notre existence, elle est notre force de vie, de résilience.

Lors de ses promenades contemplatives dans les bois, Régine Chiffe est interpellée par une multitude de personnages gravés à même le tronc des arbres, et lorsqu’un rai de lumière perce l’intimité des sous-bois, de chênes en lauriers, platanes, acacias et cyprès, mon objectif saisit ces figurines inspirées. Ensuite elle se contente de mettre en avant les sujets qui lui « parlent » sans ajouter ni ôter un quelconque trait au graphisme naturel déjà si riche. Ainsi, de stigmates en microfissures sculptées par le temps ou divers animaux, elle modifie les couleurs, la lumière et les contrastes pour mettre en exergue ce que Dame Nature offre à son regard, celui de son enfant intérieur. Bien qu’utilisant le même procédé, les mêmes moyens techniques pour chacune de ces réalisations, le résultat se décline en multiples variations grâce aux particularités propres à chaque essence ainsi qu’à l’unicité de chaque spécimen.
Elle ne cessera jamais d’être éblouie par la créativité inépuisable de l’univers.
Site internet : www.atchikninaartetbien-être.com
Réseaux sociaux : www.facebook.com/AtchikNina/

L'exposition a lieu à la chapelle des Trinitaires où le port du masque est obligatoire.