Direction de la communication et des relations publiques Tél. 04 90 49 37 92

Les institutions culturelles et les associations adaptent leur programmation pour vous accueillir en respectant les mesures sanitaires en vigueur.

2 avril - 5 juin

Anouk Grinberg

Anouk Grinberg est comédienne, écrivaine et artiste. L’exposition " Mon coeur " révèle l’univers à la fois puissant, sensible et poétique d’une artiste aux multiples talents.

Anouk Grinberg est comédienne, écrivaine et artiste. L’exposition " Mon coeur " révèle l’univers à la fois puissant, sensible et poétique d’une artiste aux multiples talents.
Anouk Grinberg

"Je dessine, je joue la comédie, et je ne joue pas la comédie. Je fais ces choses sans les avoir apprises à l’école et sans penser à ce qu’on pensera de moi. Je dessine ce que je vois dans la vie, le dessous des choses humaines, le dedans des visages. Des gens ou des histoires me passent à travers. Ça va vite à les dessiner. Ça vient souvent d’un choc, lointain ou pas, perso ou pas, mais ce choc devient aussitôt une joie dès que je trouve la résolution dans la feuille. Les dessins m’échappent en partie, mon job est d’aider ces présences à faire ce qu’elles ont à faire, sans les ruiner par du bavardage. C’est du dessin, de la patouille, pas de la psychologie. Il y a des visages d’hommes, des gueules de bêtes, des paysages, des visions chagrin et des images heureuses. Je ne suis pas la commandante, c’est ça qui est excitant, et me mets au travail. Je ne peux pas analyser mes dessins. C’est très instinctif, animal, direct et silencieux. Ils sont secrets, bien que transparents. Il n’y a pas pour moi de séparation entre le gai et le grave, le noir et les couleurs. Tout ce qui est vrai devient heureux. J’utilise le pastel, l’encre de chine, l’huile, l’aquarelle, la gouache, la plume. Je joue, je dessine, je brode, j’écris ; j’ai la chance d’être mobile. Je saute par-dessus les enclos. Parfois je parle et on me voit, parfois je me tais et c’est moi qui vois. Je sens ce qui est très beau des hommes et comme ce satané monde le menace. Sarah Moon, Robert Delpire, Ernest Pignon Ernest, Germain Viatte, Tzvetan Todorov, Fabrice Melquiot et Louis Deledicq m’ont fait l’immense honneur d’écrire sur mes dessins. Ce livre est une danse à plusieurs.”

Anouk Grinberg

Cette monogoraphie est la première consacrée à l’œuvre plastique d’Anouk Grinberg. Il révèle l’univers à la fois puissant, sensible et complexe d’une artiste aux multiples talents.

Vernissage le vendredi 1er avril à partir de 18h (entrée libre)
Le vernissage sera suivi d’un concert de Sonia Wieder-Atherton au violoncelle

Exposition ouverte du mercredi au vendredi de 14h30 à 19h, samedi et dimanche de 11h à 19h