Direction de la communication et des relations publiques Tél. 04 90 49 37 92

Les institutions culturelles et les associations adaptent leur programmation pour vous accueillir en respectant les mesures de protection face au coronavirus.

6 août - 20 septembre

Forest Art Project

L'association Forest art project réunit des artistes et des scientifiques. M. Alsterlind, F. Hallé et V. Lajarige proposent une présentation d'oeuvres emprunte d’optimisme.

L'association Forest art project réunit des artistes et des scientifiques. M. Alsterlind, F. Hallé et V. Lajarige proposent une présentation d'oeuvres emprunte d’optimisme.

Forest Art Project est une association qui réunit artistes et scientifiques, amoureux de la nature, des arbres et des forêts en particulier. Mark Alsterlind, Francis Hallé et Vincent Lajarige exposent leurs oeuvres plurisdisciplinaires à l'église Saint-Honorat des Alyscamps

Mark Alsterlind entretient avec la nature en général, et avec les arbres en particulier, une relation singulière. Peignant souvent dehors, il laisse ses œuvres exposées aux plus violentes intempéries. Il recueille, dans ses toiles étalées à l’ombre des arbres attentifs, les marques les plus infimes de leurs cycles séculaires. Et depuis quelques années, il a entrepris d’explorer aussi les volumes, recourant parfois aux matériaux les plus inattendus, tels des empilements de livres trempés dans du liant, et reconverti en extraordinaires tableaux volumétriques. C’est la chair même des arbres qui se trouvent ainsi recyclée par la main de l’artiste.

Francis Hallé se réfugie avec sa famille dans une petite propriété agricole non loin de la forêt de Fontainebleau, il constate qu’un lopin de terre peut couvrir les besoins d’une famille nombreuse. Initié dans ce domaine par son père, Francis Hallé conçoit une profonde admiration pour la forêt et un grand respect de chacun des arbres qui la composent.
Sous l’influence de son frère aîné, Nicolas, botaniste au Muséum de Paris, il met à profit ses études universitaires en biologie pour se spécialiser en botanique tropicale. Il s’installe ensuite, en famille, dans les régions tropicales pour en étudier les forêts primaires, d’abord en Côte d’Ivoire où ses enfants sont nés, puis au Congo, au Zaïre et en Indonésie.

Vincent Lajarige est né à Rouen en 1948. Le dessin et la peinture s’affirment dès l’enfance comme une « absolue nécessité ». Médecin de formation, Vincent Lajarige a voyagé à travers le monde avec la Croix Rouge et Médecins du monde. Ces rencontres humaines et la découverte de la forêt amazonienne vers la fin des années 1980 orientent son travail artistique vers l’arbre.
En 2009, il crée avec le botaniste Francis Hallé l’association « Forêts Tropicales humides : le Film », dédiée à la réalisation d’un grand film sur ces forêts qui disparaissent. Cet espoir se concrétise avec la rencontre du réalisateur Luc Jacquet. Le film Il était une forêt sort en salle en novembre 2013. "Retrouver la mémoire du bois et lui offrir la chance d’une autre vie.
Essayer de donner à voir l’autre côté du décor, voir l’envers de nos surfaces et regarder l’intérieur. Discerner « l’âme » du bois, sa mémoire intime, redécouvrir une forêt et le mystère des choses, en reconnaître la beauté et arrêter de les détruire. » explique l'artiste