Direction de la communication et des relations publiques Tél. 04 90 49 37 92

Les institutions culturelles et les associations adaptent leur programmation pour vous accueillir en respectant les mesures sanitaires en vigueur.

Mercredi 23 juin, 19h30

Là où je croyais être il n'y avait personne

Une balade mélancolique et poétique à la recherche du fantôme de Marguerite Duras

Une balade mélancolique et poétique à la recherche du fantôme de Marguerite Duras

Perdu au milieu de nulle part, il y a un bal. Dans ce bal en Durassie, il y
a Bert et Ange, à la recherche d'une idole : Marguerite Duras. Là où je
croyais être il n'y avait personne, constitue le deuxième volet de ce duo
de jeunes comédiens installés à Arles, au parcours déjà bien fourni.

Comédiens de la lune, figures d'un théâtre vivifiant, déjanté et absurde,
ils créent dans notre théâtre cette envolée en imaginaire durassien. Non
pas un biopic - comment cerner Duras ? - mais une balade mélancolique
et poétique à la recherche de son fantôme et des lieux qu'elle a habités,
racontés dans son oeuvre. Alors commence une histoire dans l'histoire : celle
d'une soeur, amoureuse de son frère et qui lui dévoile son amour jusqu'à
sa perte. Bert et Ange ne cherchent pas à être Duras, mais à regarder le
monde à sa manière, pour comprendre de l'intérieur son geste créatif.
Alors le duo va tendre vers cet insondable désir d'absolu, arpenter le
processus d'écriture d'une exigence folle, quitte à se perdre et dériver sur
les pentes dangereuses de cette oeuvre majeure de la littérature.

Durée: 1h15