Direction de la communication et des relations publiques Tél. 04 90 49 37 92
Vendredi 17 janvier 2020, 19h00

Le plus faible des deux

Et si un monde imaginé à partir des enfants s’avérait un monde bon pour tous ?

Et si un monde imaginé à partir des enfants s’avérait un monde bon pour tous ?

Habiter le paradis, sur terre. Et si un monde imaginé à partir des enfants revenait à imaginer un monde bon pour tous ? Un monde où adultes et enfants poseraient en toute confiance leurs pieds sur terre, un monde où un adulte et un enfant pourraient s'accompagner, se porter, avancer ensemble. Dans ce duo Isabelle Hervouët rassemble un artiste (danseur, comédien) et un enfant en s'appuyant sur la capacité de ces derniers à habiter pleinement un espace de jeu, une relation, une écriture. « Un homme et un enfant prennent soin l'un de l'autre.

Suspendu au regard de l'homme, le petit apprend à marcher et découvre le monde. Ils jouent et dansent ensemble. Mais l'attachement d'un enfant est parfois plus lourd à porter que l'enfant lui-même ! Pour qu'il sache éviter les dangers, l'homme lui offre son costume «d'animal sauvage ». Un héritage bien encombrant ! À sa façon, haut comme trois pommes, l'enfant devient alors le guide du duo ».