Direction de la communication et des relations publiques Tél. 04 90 49 37 92

Les institutions culturelles et les associations adaptent leur programmation pour vous accueillir en respectant les mesures sanitaires en vigueur.

Samedi 11 février, 15h00, 16h30

Les Suds, en Hiver / Shadi Fathi & Zé Luis Nascimento

Nourris du répertoire classique persan et de compositions contemporaines iraniennes et kurdes, le duo fait délicatement dialoguer cordes et percussions et cultive un moment d’humanité et de partage.

Nourris du répertoire classique persan et de compositions contemporaines iraniennes et kurdes, le duo fait délicatement dialoguer cordes et percussions et cultive un moment d’humanité et de partage.
Muriel Despiau

Deux séances sont proposées : concert (30 min.) suivi d’un échange avec le public. Possibilité d’assister, une heure avant chaque séance, à une visite guidée thématique du musée, autour de l’usage des tissus à travers le temps et l’espace.
Un programme imaginé avec le service des publics du Museon Arlaten.

Nourris du répertoire classique persan et de compositions contemporaines iraniennes et kurdes, les deux compagnons de route du festival font délicatement dialoguer cordes et percussions. Aux setâr, shouranguiz, daf, zarb et udu, ils cultivent un moment d’humanité et de partage, éclairé de lectures de poèmes de Mowlânâ Rûmi à Roberto Juarroz, avec une virtuosité prodigieuse.

Née à Téhéran, de famille kurde, Shadi Fathi s’est initiée au daf (tambour perse sur cadre) auprès de Mehrdad Karim-Khavari, membre de la confrérie Ghaderyeh du Kurdistan. Disciple de Ostad Dariush Talai, elle a étudié le setâr (luth perse à 3 cordes), qu’elle a adopté comme compagnon de route et dont elle devenait, dès l’âge de quinze ans, interprète soliste et concertiste. À la même époque et comme l’exige la tradition de la musique persane, elle aborde l’univers des rythmes par l’apprentissage du zarb (tambour perse). Installée en France depuis 2002, elle intègre de nombreux projets, collabore avec Bijan Chemirani, Françoise Atlan ou Isabelle Courroy, et retourne régulièrement en Iran, pour puiser à la source de son art.

Percussionniste virtuose, Zé Luis Nascimento, est originaire de Salvador de Bahia. En tant que soliste et assistant à la direction musicale, il enchaine les tournées mondiales avec le ballet folklorique de Bahia, au sein duquel il a été formé. Arrivé en France en 1996, il s’ouvre aux styles des percussions orientales et occidentales et élabore alors un vocabulaire rythmique profondément original mêlant des instruments très variés, qu’il rassemble dans un discours musical d’une grande cohérence. Sur scène ou en studio, il collabore avec d’artistes comme : Titi Robin, Mayra Andrade, Ayo, Césaria Evora, Al Di Meola, Lokua Kanza, Oumou Sangare, Souad Massi, Vladimir Cosma, Michel Legrand, Georges Moustaki… entre autres.

Ce concert est organisé dans le cadre de la 6e édition du festival Les Suds, en Hiver.