Direction de la communication et des relations publiques Tél. 04 90 49 37 92

Les institutions culturelles et les associations adaptent leur programmation pour vous accueillir en respectant les mesures sanitaires en vigueur.

14 avril - 25 septembre

LUMA Arles : The sun comes in whenever it wants par Sky Hopinka

Sky Hopinka est reconnu pour son travail photographique et vidéographique, fruit de réflexions personnelles sur le territoire et le paysage autochtones.

Sky Hopinka est reconnu pour son travail photographique et vidéographique, fruit de réflexions personnelles sur le territoire et le paysage autochtones.
Sky Hopinka, Dislocation Blues, 2017, HD video, stereo, color, 16:57 min

Membre de la nation Ho-Chunk du Wisconsin et des Pechanga Band of Luiseño Indians, Sky Hopinka est reconnu pour son travail photographique et vidéographique, fruit de réflexions personnelles sur le territoire et le paysage autochtones, dans lequel la langue, porteuse de culture, occupe une place de choix. À travers le cinéma expérimental, Sky Hopinka contribue au développement d’une esthétique indigène. Son approche résolument subjective ébranle les perspectives coloniales établies et les descriptions associées de la terre, du ciel, de la mer, des mythes, des lieux et de l’identité. L’étude et l’enseignement de la langue indigène chinuk wawa occupent également une grande place dans son travail. Ses films, généralement sous-titrés en anglais et en chinuk wawa ou en hočąk (langue des Ho-Chunk), questionnent la perception de systèmes linguistiques différents et des identités auxquels ils renvoient.

Biographie :
Sky Hopinka (Ho-Chunk Nation/Pechanga Band of Luiseño Indians) est né et a grandi à Ferndale, dans l'État de Washington, et a passé un certain nombre d'années à Palm Springs et Riverside, en Californie, à Portland, dans l'Oregon, et à Milwaukee, dans le Wisconsin. À Portland, il a étudié et enseigné le chinuk wawa, une langue indigène du bassin inférieur du fleuve Columbia. Ses vidéos, photos et textes s'articulent autour de positions personnelles sur la patrie et le paysage indigènes, de conceptions de la langue en tant que conteneurs de la culture, exprimées à travers des formes personnelles, documentaires et non fictionnelles de médias. Il a obtenu un BA de l'Université d'État de Portland en arts libéraux et un MFA en film, vidéo, animation et nouveaux genres de l'Université du Wisconsin-Milwaukee, et enseigne actuellement au Bard College en film et arts électroniques.