Direction de la communication et des relations publiques Tél. 04 90 49 37 92
Jeudi 13 février, 18h30

Plus on gagne du temps, moins on en a

Le sociologue Vincent de Gaulejac invité par l'Upop Pays d'Arles évoque les enjeux de l'accélération en démocratie et de l'exigence de performance jusque dans la vie privée.

Le sociologue Vincent de Gaulejac invité par l'Upop Pays d'Arles évoque les enjeux de l'accélération en démocratie et de l'exigence de performance jusque dans la vie privée.

Plus on gagne du temps, moins on en a : pourquoi notre société devient paradoxante ? par Vincent de Gaulejac.

Ce paradoxe est la conséquence de l'injonction moderne et permanente à « accélérer » dans tous les domaines, du plus individuel au plus collectif. Il sera donc question des enjeux de l’accélération en démocratie et de l'exigence de performance jusque dans la vie privée, ainsi que de la perception toute subjective du temps. Le temps chronologique, traditionnel, ponctué par l’horloge qui égrène ses heures dans une régularité linéaire immuable, tend à disparaître au profit d’un temps éclaté dans des temporalités multiples. Vincent de Gaulejac est professeur émérite à l’université Paris 7-Denis Diderot, membre fondateur et président du Réseau international de sociologie clinique (RISC), auteur d’une quinzaine d’ouvrages dont : La lutte des places, Les sources de la honte, La société malade de la gestion, Travail, les raisons de la colère et Le capitalisme paradoxant, un système qui rend fou (avec Fabienne Hanique). Il anime la collection sociologie clinique chez ÉRÈS. Chercheur engagé, il est un des fondateurs du Club des convivialistes, il participe à l’Appel des appels, il soutient des programmes de prévention de la radicalisation violente.