Direction de la communication et des relations publiques Tél. 04 90 49 37 92

Les institutions culturelles et les associations adaptent leur programmation pour vous accueillir en respectant les mesures de protection face au coronavirus.

Vendredi 23 octobre, 18h00

Poèmes de Nietzsche

Anne Brissier revient, vendredi 23 octobre à 18h, lire une sélection de poèmes de Friedrich Nietzsche, dans la nouvelle traduction de Guillaume Métayer, également présent.

Anne Brissier revient, vendredi 23 octobre à 18h, lire une sélection de poèmes de Friedrich Nietzsche, dans la nouvelle traduction de Guillaume Métayer, également présent.

Anne Brissier revient, vendredi 23 octobre à 18h, lire une sélection de poèmes de Friedrich Nietzsche, dans la nouvelle traduction qu’en a donné Guillaume Métayer, qui sera également présent pour cette soirée dédiée à « la beauté des textes ».
Si les rapports du penseur à la musique sont l’objet de riches réflexions, ses épigrammes, ses aphorismes, ses sentences gnomiques, ses dialogues, ses poèmes en prose, ses paraboles, ses pastiches, bref son art poétique de philosopher n’ont pas retenu l’attention.
Et pour cause. Sans équivalent dans d’autres langues, cette nouvelle édition bilingue réunit, pour la première fois dans sa totalité, une production dont on découvre qu’elle fut ininterrompue depuis les poèmes de jeunesse, inconnus en français.
Elle donne ainsi l’accès à un continent à explorer. En ce sens, elle est appelée à faire date.
Guillaume Métayer, agrégé de lettres classiques, germaniste et traducteur littéraire de l’allemand et du hongrois, est chargé de recherches habilité au CNRS. Il a publié Anatole France et le scepticisme littéraire ainsi que Nietzsche et Voltaire. De la liberté de l’esprit et de la civilisation (tous deux en 2011).
Anne Brissier, comédienne, dont les habitués de France Culture connaisse la voix pour les lectures qu’elle y donne, est déjà venue chez De natura rerum en juillet lire des extraits des Métamorphoses d’Ovide dans la traduction de Marie Cosnay, et en septembre des passages de l’Odyssée dans la traduction de Philippe Jaccottet. Ses interventions explorent « la beauté des textes ».