Direction de la communication et des relations publiques Tél. 04 90 49 37 92

Les institutions culturelles et les associations adaptent leur programmation pour vous accueillir en respectant les mesures sanitaires en vigueur.

Mardi 26 janvier, 14h00

Derniers jours à Shibati - Prix du public "Les Yeux doc"

Projection du film "Derniers jours à Shibati", réalisé par Hendrick Dusollier, 2017, 1h, V.O. chinoise sous-titres français

Projection du film "Derniers jours à Shibati", réalisé par Hendrick Dusollier, 2017, 1h, V.O. chinoise sous-titres français

Du 25 janvier au 6 mars 2021, VOTEZ pour votre film documentaire préféré parmi une liste de 5 films pré-sélectionnés par des bibliothécaires de toute la France.
En partenariat avec la plateforme de V.O.D. "Les yeux doc", la médiathèque vous propose de voir ces films chez vous en vous connectant sur la ressource numérique "Les yeux doc", à partir du site de la médiathèque (avec votre numéro d'abonné) ou de venir voir les projections proposées à la médiathèque tous les mardis, jeudis et vendredis à 14h, du 26 janvier au 16 février.

Projection du mardi 26 janvier 2021, 14 h :

Derniers jours à Shibati

Un film réalisé par Hendrick Dusollier, 2017, 1h
V.O. chinoise sous-titres français

En Chine, comme dans la plupart des centres urbains des pays développés ou en cours de développement, la pression sur les terrains constructibles est forte. À Pékin, les Hutongs, les vieux quartiers et leurs ruelles étroites bordées de maisons basses, ont été rénovés au cours des vingt dernières années, laissant place à des immeubles de grande hauteur, des complexes hôteliers et touristiques. À Chongqing, ville tentaculaire de 34 millions d'habitants de la province du Sichuan (Centre de la Chine), les derniers habitants d'un quartier traditionnel vivent en quasi autarcie, entourés ou plutôt encerclés par les gratte-ciels géants de la ville-lumière, dont les enfants s'approchent le soir, attirés et hypnotisés par la forte luminosité ambiante. C'est le cas de Zhou Hong, petit garçon tiraillé entre une famille restée à l'écart du progrès technologique (les parents ont peur de prendre l'ascenseur) et l'appel de la ville moderne, porteuse d'une promesse d'avenir. Film mélancolique et crépusculaire, "Derniers jours à Shibati" fait montre d'une empathie profonde pour tous ceux qui résistent au rouleau-compresseur d'une modernité tyrannique.