Direction de la communication et des relations publiques Tél. 04 90 49 37 92

Les institutions culturelles et les associations adaptent leur programmation pour vous accueillir en respectant les mesures sanitaires en vigueur.

Samedi 21 mai, 21h00

Prométhée enchaîné

Une lecture proposée par la comédienne Mélanie de Diesbach, avec huit voix et interludes musicaux, de ce texte d’Eschyle qui résonne encore avec notre temps.

Une lecture proposée par la comédienne Mélanie de Diesbach, avec huit voix et interludes musicaux, de ce texte d’Eschyle qui résonne encore avec notre temps.

Une lecture proposée par la comédienne Mélanie de Diesbach, avec huit voix et interludes musicaux, de ce texte d’Eschyle qui résonne encore avec notre temps.

La pièce sera lue par Anne Berthoud, Valérie Casalta, Mélanie de Diesbach, Hélène Plantecoste, Armando Ribeiro, Jacquie Royco, Benoit Gatt et Cédric Valléjos.

Pourquoi lire Prométhée enchaîné aujourd’hui ?

Le problème du mal est au centre de l’œuvre d’Eschyle. Le poète se demande continuellement comment arrêter la chaîne des maux naissant les uns des autres. Dans Prométhée enchainé, Eschyle pose le problème de la justice de Zeus, car c’est le vouloir de Zeus qui fait le droit. Or cette justice au yeux de Prométhée est injuste. Il se prend tout abord en exemple, puis c’est le personnage de Io, victime de l’amour de Zeus et de la jalousie de sa femme, la déesse Héra, qui viendra appuyer sa révolte face au pouvoir suprême.
Le châtiment de Prométhée rappelle à l’humain que la connaissance qu’il a acquise grâce au feu est un bienfait, un présent lourdement payé par celui qui a volé la flamme. La pièce est aussi, de fait, un appel à la responsabilité de ce joyau que le Titan à offert à l’humanité : la connaissance. Cette pièce pose des questions et expose une problématique qui à notre époque résonnent intensément, celles du pouvoir absolu, de la connaissance et de la résistance.