Direction de la communication et des relations publiques Tél. 04 90 49 37 92
Vendredi 8 décembre, 18h30

Rencontre avec Estelle Ceccarini

Estelle Ceccarini nous parlera d'une langue qui demeure, malgré l'effacement, que l'on chuchote aux oreilles des chevaux, qu'on crie encore un peu dans les sansouïres pour acamper les biòu...

Estelle Ceccarini nous parlera d'une langue qui demeure, malgré l'effacement, que l'on chuchote aux oreilles des chevaux, qu'on crie encore un peu dans les sansouïres pour acamper les biòu...

Née en 1978, Estelle Ceccarini a grandi entre Nîmes et la Petite Camargue, lieux de son enracinement poétique. C’est dans le sillage d'un grand-père, fils d’immigrés italiens, arrivé près d'Arles et de son père, éleveur de chevaux Camargues, qu’elle découvre le provençal. C’est dans cette langue que lui vient l’écriture poétique. Particulièrement attachée à la transmission du provençal, et à l’idée de faire vivre la poésie dans la parole, elle propose des lectures poétiques de ses textes mais aussi des lectures et des conférences sur la littérature provençale du 20e siècle. Elle vit aujourd’hui à Tarascon et est maîtresse de conférence en langue, littérature et civilisation italiennes contemporaines à l’université d’Aix-Marseille. Qualifiée en langues régionales, ses domaines de recherche portent désormais largement sur la littérature d’oc contemporaine et notamment l’œuvre du poète gransois Max-Philippe Delavouët et de la poétesse avignonnaise Henriette Dibon.