Direction de la communication et des relations publiques Tél. 04 90 49 37 92
16 novembre 2019 - 12 janvier 2020

Salon international des santonniers

Plus de 100 exposants dans le site exceptionnel du Cloître Saint Trophime

Plus de 100 exposants dans le site exceptionnel du Cloître Saint Trophime

Du haut de ses 62 printemps, le Salon international des santonniers d'Arles affiche la vitalité d'un jeune homme.

C'est sans doute dû à la passion qui anime l'équipe réunie autour de Philippe Brochier, jamais lassée et toujours surprise de ce que lui réserve la préparation de ce rendez-vous connu bien au-delà des frontières hexagonales. « C'est un art populaire, qui ouvre à des rencontres extraordinaires et qui touche tellement de gens qu'il se renouvelle sans cesse » s'enthousiasme Philippe Brochier. Si cette 62e édition suit le fil d'une organisation rodée – une centaine d'exposants, professionnels et amateurs, répartis dans trois salles du cloître Saint-Trophime, un concours de création sur le thème du berger et son troupeau -, elle révèle aussi son lot d'inédits. Ainsi, à côté de l'invité d'honneur, Gilbert Orsini, tenant de la tradition provençale, le Salon présente le travail de Laurent Renou, « auteur d'un travail surprenant » selon Philippe Brochier. Maquettiste d'architecture, il reconstitue, à ses heures perdues, des scènes religieuses immortalisées par de célèbres peintres (comme « La fuite en Egypte » du Titien). Seront également mis en valeur le travail de santonniers alpins, « car on oublie souvent que cette tradition a inspiré des artistes au-delà de la Provence » précise Philippe Brochier. La preuve : une salle entière sera consacrée au travail des santonniers de Madagascar, qui travaillent essentiellement à partir du bois.

Faire découvrir cette tradition au-delà de son berceau, c'est toute l'ambition du Salon, qui va régulièrement exposer partout en France, et pour la première fois cette année à Verdun, où sera présentée une crèche de dix mètres sur quatre.