Direction de la communication et des relations publiques Tél. 04 90 49 37 92

Les institutions culturelles et les associations adaptent leur programmation pour vous accueillir en respectant les mesures de protection face au coronavirus.

17 septembre - 3 octobre

Sam Douglas - Fieldwork

Sam Douglas, grand voyageur, aime marcher. Il dessine et peint en plein air. Ses œuvres montrent la nature dans toute sa splendeur mais ces paysages, sont-ils vrais ou le produit de son imagination?

Sam Douglas, grand voyageur, aime marcher. Il dessine et peint en plein air. Ses œuvres montrent la nature dans toute sa splendeur mais ces paysages, sont-ils vrais ou le produit de son imagination?

Pour fêter les derniers jours de l'été et accueillir les premiers jours de l'automne, nous avons le plaisir de vous présenter FIELDWORK, la première exposition personnelle en France du peintre britannique Sam Douglas.

Sam Douglas travaille dans la tradition des peintres paysagistes visionnaires britanniques des siècles passés. Et comme eux, il apprécie l'expérience directe de la terre, passant une grande partie de son temps à voyager. Sam marche, grimpe collines et montagnes, pars à vélo et campe dans la nature, dessinant et peignant en plein air. Mais ce n'est que le début de son processus artistique. Ses peintures sont une représentation des ressentis et des réactions émotionnelles que l’environnement naturel stimule en lui plus que de la topographie physique réelle qui se trouve devant lui. C'est peut-être pour cela que ses tableaux apparaissent à la fois familiers et étranges. Ils représentent la nature dans toute sa splendeur - mais sont-ils de vrais paysages ou le produit de l’imagination de l’artiste?

Certaines de ses œuvres ressemblent à de vieilles photographies endommagées par la décomposition chimique. L'artiste parvient à ce résultat en appliquant puis en ponçant plusieurs couches de peinture et de vernis, une technique que l'artiste assimile aux processus géologiques de sédimentation et d'érosion. «Sous de nombreuses peintures se trouvent souvent les strates d'images antérieures qui émergent parfois comme des vestiges archéologiques», explique-t-il. Ce sont des œuvres qui, comme le paysage lui-même, récompensent ceux qui se plongent dans l'acte de regarder. Passez du temps avec elles et des formes émergeront du brouillard, que ce soit un mouton, une usine, une ville à l’horizon ou un site d’importance rituelle ou de vénération.

Sam a entrepris des expéditions partout dans le monde: au Népal; dans toutes les îles britanniques; en Egypte; & à Terre-Neuve. La majorité des peintures qui composent FIELDWORK sont nées de résidences et de voyages à vélo en Norvège et sur la côte baltique de la Russie où l'artiste a peint des îles fortifiées, des vestiges militaires et des infrastructures navales. Il a également exploré le paysage côtier, en se concentrant sur les vestiges de la préhistoire, les menhirs, les tumulus et l'art rupestre. Tout cela ensuite retranscrit sur toile ou sur bois, selon les traditions du style romantique qu'il s’approprie et réinterprete, en tableaux paradoxalement sombres et lumineux mais toujours surprenants, contemporains et modernes.

L'exposition ouvrira le même jour que la troisième édition du festival été indien(s) qui envahira notre belle ville d’Arles pendant dix jours jusqu’au 27 septembre.